L'art de noyer le poisson

Publié le 1 Avril 2007

(Auteur inconnu)

Une mère rentre dans la chambre de sa fille qu’elle trouve vide. Sur le lit, une lettre qu’elle ouvre avec angoisse :
Maman chérie,

Je suis désolée de devoir te dire que j’ai quitté la maison pour aller vivre avec mon copain. Il est l’amour de ma vie. Tu devrais le voir, il est tellement mignon avec tous ses tatoos, son piercing et sa super moto.

Mais ce n’est pas tout, ma petite maman chérie. Je suis enfin enceinte et Abdoul dit que nous aurons une vie superbe dans sa caravane en plein milieu des bois. Il veut beaucoup d’enfants avec moi, c’est mon rêve aussi. Je me suis enfin rendue compte que la marijuana est bonne pour la santé et soulage les maux. Nous allons en cultiver et en donner à nos copains lorsqu’ils seront à court d’héroïne et de cocaïne, pour qu’ils ne souffrent pas.

Entretemps, j’espère que la science trouvera un remède contre le sida pour qu’Abdoul aille mieux. Il le mérite vraiment tu sais.

Ne te fais pas de souci pour moi maman, j’ai déjà 13 ans, je peux faire attention à moi toute seule et, le peu d’expérience qui me manque, Abdoul peut le compenser avec ses 44 ans.

J’espère pouvoir te rendre visite très bientôt pour que tu puisses faire la connaissance de tes petits enfants. Mais d’abord je vais avec Abdoul chez ses parents en caravane pour que nous puissions nous marier. Comme ça ce sera plus facile pour son permis de séjour.

Ta fille qui t’aime.

PS : Je te raconte des idioties maman, je suis chez les voisins ! Je voulais juste te dire qu’il y a des choses bien pire dans la vie que le bulletin scolaire que tu trouveras sur ta table de nuit. Je t’aime.

Rédigé par Bernard Bel

Publié dans #HUMOUR

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article