Faites l'amour ET la guerre

Publié le par Bernard Bel

Tandis que les forces ou les années le permettent, affrontez les fatigues : bientôt, de son pas silencieux, viendra la vieillesse qui vous courbera. Fendez la mer de vos rames, ou la terre de votre charrue, ou bien chargez vos mains belliqueuses d’armes meutrières, ou bien consacrez aux femmes votre vigueur virile et vos soins. Ce dernier parti est aussi un service militaire ; ce dernier parti rapporte aussi des richesses.

Ovide, l’Art d’aimer

Publié dans LECTURES

Commenter cet article